Les traitement a été instauré chez 16 patients.

Les
co-infections VIH/HCV sont fréquentes et sont devenues une préoccupation vu la
longévité des PVVIH grâce au traitement antirétroviral.

Objectifs :
Déterminer
la fréquence de la co-infection VIH/VHC, les différents génotypes impliqués,
les caractéristiques clinico-biologiques, la prise en charge à Oran et les
difficultés rencontrées.

We Will Write a Custom Essay Specifically
For You For Only $13.90/page!


order now

Méthodologie : Etude rétrospective
sur dossier durant la période de 2003 à 2012, les patients inclus sont ceux qui
étaient infectés par le VIH et avaient des anticorps anti-VHC positifs. Les
éléments épidémiologiques, cliniques, biologiques (transaminases, TP, albumine,
bilirubine, fibrotest-Acti Test), virologiques (PCR  VHC, génotype),
échographiques, thérapeutiques et évolutifs sont recueillis sur des fiches
uniformisées.

Résultats : Trente et-un
co-infections VIH/VHC sur 2392 PVVIH ont été colligés. Il s’agit de 20 hommes
et 11 femmes. L’âge varie entre 29 et 59 (moy 43,5). Le mode de contamination
est difficile à déterminer (soins dentaires 18%, toxicomanie intraveineuse 11%,
autres).  Les génotypes les plus rencontrés étaient le génotype 1 (8/12),
le VHC 1a dans 5 cas et VHC 1b dans 3 cas. Le génotype 2a2c  a été
retrouvé dans 3 cas et le génotype 4 dans un cas. La PCR était positive chez 26
patients (4.96 à 7.15 log). La co-infection avec le virus de l’hépatite B a été
notée dans deux cas. Comme co-morbidité, deux tuberculoses sous traitement, un
diabète et Hypertension artérielle, un tabagisme chronique important dans 3 cas
et un éthylisme dans 3 cas. Le fibro-test a conclu en une fibrose F0-F1/A0 chez
9 cas, F1-F2/A1 dans 6 cas et A3 chez 2 autres cas, la fibrose était sévère
F4/A3 dans 6 cas. Le traitement a été instauré chez 16 patients. Après 5 mois
de traitement par bithérapie PEG-IFN alfa et Ribavirine, nous notons 8 réponses
favorables avec une nette diminution de la fibrose et négativation de l’ARN
VHC, la non réponse dans 3 cas, 4 cas perdus de vue et dans les autres cas en
cours d’évolution. Le traitement a été bien toléré dans la majorité mais
parfois émaillé par les effets secondaires (toxicité hépatique en particulier
chez les patients sous antituberculeux dans 2 cas, un cas d’hyperthyroidie, 2
cas d’anémie sévère.

x

Hi!
I'm Moses!

Would you like to get a custom essay? How about receiving a customized one?

Check it out